Les femmes ont marché à Montréal pour dire non aux violences et à l’injustice

Marche des femmes dans le cadre de la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté.( Photo: Paul Robitaille)
Marche des femmes dans le cadre de la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté.( Photo: Paul Robitaille)
David Mezy - CINQ - MontréalQC | 20-10-2021

Dans le cadre de la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, l’action montréalaise de la Marche mondiale des femmes a marché dans les rues de Montréal, pour dire non à la violence faite aux femmes.

Coordonnée par la Coalition montréalaise de la Marche mondiale des femmes, cette marche régionale qui s’est tenue le dimanche 17 octobre dernier s’inscrivait dans une action des femmes de plusieurs organismes et de toutes les régions du Québec. Démarré vers 13h30 au métro Atwater les femmes ont marché jusqu’au bureau du premier ministre François Legault pour faire passer leurs revendications.

« Partout, des femmes se sont mobilisées au même moment afin de célébrer les 20 ans de la Marche mondiale des femmes », a précisé Madame Julie Kremp adjointe à la coordination et responsable de l’organisme Madame Prend Congé, qui en a profité également pour passer en revue les cinq grandes revendications qui étaient portées par les femmes dans le cadre de cette marche.

Mme Julie Kremp était au micro de radio Centre-ville :