L’archidiocèse de Saint-Boniface créera un monument pour les victimes d’un ancien pensionnat autochtone

La grande facade de la cathédrale devant un ciel nuageux et des branches d'arbres en avant-plan.
Le monument sera placé au cimetière de la Cathédrale de Saint-Boniface. (Photo : Caroline Touchette)
Caroline Touchette - CKXL - Saint-BonifaceMB | 13-09-2021

L’archidiocèse catholique romaine de Saint-Boniface prévoit ériger un monument pour honorer les élèves décédés à l’ancienne école industrielle de Saint-Boniface.

Cette école était l’un des 139 pensionnats autochtones au Canada, situé sur la rue Des Meurons. Elle a fonctionné de 1889 à 1905.

Le monument serait placé au cimetière de la Cathédrale de Saint-Boniface, où l’on croit la majorité des 80 élèves qui sont décédés seraient enterrés.

Selon le coordonnateur des communications de l’archidiocèse, Daniel Bahuaud, des recherches de la Société historique de Saint-Boniface confirme déjà qu’une trentaine d’élèves sont enterrés dans le cimetière et cinq autres sont probables.

Les tombes de ces enfants, cependant, ne sont pas marquées. Il y a plus de 6 000 personnes enterrées dans le cimetière de la cathédrale, mais seulement quelques centaines de pierres tombales y sont. De plus, plusieurs tombes se trouvent en dehors des limites actuelles du cimetière.

Créé au début du XIXe siècle, le cimetière s’étendait jadis jusqu’à la rivière Rouge ainsi qu’au nord et au sud de son emplacement actuel. Il n’y avait pas beaucoup de recueils pour indiquer leurs emplacements et plusieurs documents ont été perdus dans les incendies et inondations du passé.

Pour ces raisons, l’archidiocèse ne sait pas où sont enterrés les jeunes victimes ni plusieurs autres personnes.

La création de ce nouveau monument sera conçue en consultant les peuples autochtones du Manitoba, particulièrement les représentants de la Première Nation Sagkeeng, d’où viennent les élèves.

 

Daniel Bahuaud parle du projet du nouveau monument au micro de Caroline Touchette et Yan Dallaire.