Élections fédérales : quels enjeux pour les femmes francophones en Nouvelle-Écosse ?

Quels sont les enjeux prioritaires pour les femmes dans ces élections. Photo : Istock
Quels sont les enjeux prioritaires pour les femmes dans ces élections. Photo : Istock
Valentin Alfano - CKRH - HalifaxNS | 14-09-2021

À l'approche des élections fédérales du 20 septembre prochain, un sujet est mis en avant par la Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse (FFANE), celui de la place des femmes dans la société. L'organisme qui défend les intérêts des femmes d'expression française en Nouvelle-Écosse publie ses enjeux prioritaires dans le cadre de ces élections.

"Nous encourageons les candidat.e.s et les partis politiques à se positionner et prendre action sur ces questions nécessaires à l’avancement de la condition féminine et de la dualité linguistique dans notre pays", précise la FFANE dans son communiqué.

Elizabeth Vickers-Drennan, collaboratrice aux projets pour la FFANE explique que l'un des enjeux prioritaires est la représentation des femmes dans les instances décisionnelles. Elle avance par exemple que les chiffres de femmes élues lors des élections sont loin d'être satisfaisants.

Élizabeth Vickers-Drennan, collaboratrice de projets à la FFANE. Photo : Avec la permission d'Élizabeth Vickers-Drennan

"Au niveau du Canada, avant la dissolution du parlement, sur les presque 340 sièges, il n'y avait qu'une centaine de femmes élues, donc ce n'est même pas encore 30% des personnes en poste", explique Élizabeth Vickers-Drennan.

Elle précise également que si c'est une réalité lors des résultats d'élections, c'est d'autant plus déséquilibré lorsqu'il s'agit d'observer les postes de décision et de leadership dans le monde du travail par exemple. Elle rappelle que les postes les moins bien payés au pays sont majoritairement occupés par des femmes et ce déséquilibre s'accentue encore lorsqu'il s'agit de femmes racisées.

Les 8 enjeux prioritaires identifiés par la FFANE sont les suivants  :

  • Une meilleure représentativité des femmes dans les instances décisionnelles, en commençant par une augmentation du nombre de femmes siégeant à des postes de décision et de leadership ;
  • L’équité salariale, aussi bien dans le domaine public que dans le domaine privé, est indispensable ;
  • Un service de garde universelle pour permettre aux femmes un meilleur accès au marché du travail et à la réussite professionnelle ;
  • La mise en place de mesures actives pour lutter contre la violence fondée sur le sexe,
    qu’elle soit physique ou morale ;
  • Un meilleur accès à des services en français de qualité et en nombre suffisant qui respectent la culture des femmes acadiennes et francophones ;
  • Un meilleur accès aux services de santé en français, notamment en ce qui concerne la santé mentale ;
  • Une revalorisation du travail de soins (rémunéré ou non) et un meilleur soutien aux personnes aidantes ;
  • Une valorisation accrue de la dualité linguistique et des contributions des communautés acadiennes et francophones.

L'organisme précise que ces enjeux sont prioritaires pour faciliter un développement post-Covid des communautés qui est inclusif des femmes, de leurs réalités et de leurs besoins.

"Nous espérons que les candidat.e.s et les partis politiques prendront en compte ces problématiques dans leur plateformes électorales", conclut la FFANE dans son communiqué.

Élizabeth Vickers-Drennan était au micro de Oui 98 FM pour parler de ces enjeux.