La deuxième expérience olympique de Geneviève Lalonde

Geneviève Lalonde à Tokyo.
La Canadienne Geneviève Lalonde en action dans la course finale du 3000 mètres Steeplechase chez les femmes durant les Jeux olympiques de Tokyo le mercredi 4 août 2021. Image de Mark Blinch/COC
Daniel Birru - CILS - VictoriaBC | 17-08-2021

Une semaine après son retour de Tokyo, pour prendre part aux Jeux olympiques, Geneviève Lalonde se dit bien satisfaite de la performance qu’elle a pu offrir lors de la compétition du 3000 mètres steeple. Même si elle n’a pas réussi à se tailler une place sur le podium, elle rentre tout de même à Victoria la tête haute, et est déjà prête à affronter les prochaines épreuves de son parcours.

Geneviève a complété le 3000 mètres steeple en 9m22s à la fois durant la course préliminaire et lors de la finale, un temps qui aura été bon pour le onzième rang, parmi les seize coureuses. Même si elle ne ramène pas de médaille à la maison, elle se contente d’avoir terminé avec un meilleur classement et un meilleur temps qu’à Rio en 2016, course à laquelle elle avait terminé 16e.

La coureuse admet que la dernière année a été difficile. Son plus grand soulagement a été d’apprendre qu’elle allait bien pouvoir aller à Tokyo cet été et que les Jeux avaient bel et bien lieu.

Celle qu'on surnomme « La fusée acadienne » a déménagé à Victoria dans le but de changer d’entraîneur et d’avoir accès à un entraînement plus intensif, une décision qu’elle ne regrette pas.

Elle prendra maintenant le reste de l’été pour se reposer et elle recommencera à courir dès le mois de septembre pour se préparer à la prochaine compétition internationale d’athlétisme.

L'entrevue de Geneviève Lalonde, sur les ondes de RadioVictoria :