Des murs antibruits sont en cours de construction pour les résidents d’Orléans

Graphique de l'extension Est de l'étape 2 du TLR.
La ville d'Ottawa, en partenariat avec la compagnie d'ingénierie KEV, est responsable de la construction de l'étape 2 du train léger. (Photo: Matthew Luloff Facebook.)

La ville d'Ottawa, en partenariat avec la compagnie d'ingénierie KEV, est responsable de la construction de l'étape 2 du train léger, et des quatre murs antibruits qui sont en vois de construction le long du corridor nord de l'autoroute 174;

  • Entre le boulevard Jeanne d'Arc et le chemin Tenth Line
  • Entre le boulevard d'Orléans et le ruisseau Bilberry
  • À l'ouest du chemin Tenth Line
  • Entre le boulevard Jeanne d'Arc et le boulevard d'Orléans
  • Entre le ruisseau Bilberry et le parc-o-bus d'OC Transpo Orléans

Les murs antibruits vont être des écrans pour protéger les résidents des bruits provenant de l'autoroute 174 et aussi de la construction de l'étape 2 du train léger.

Une portion de l'argent du projet de l'étape 2 du train léger d'OC Transpo a été investie pour bâtir ces murs antibruits.

"C'est une de nos priorités parce que, la construction maintenant, ça fait beaucoup de vibration et puis aussi beaucoup de bruit, et c'est des demandes historiques dans notre communauté." Explique Mattheuw Luloff, conseiller municipal d'Orléans.

La construction a commencé ce 1er juin et selon Luloff, la construction des quatre premiers murs sur le côté EST devrait être terminée par la fin de cette année.

Il y aura une fermeture du sentier polyvalent entre le ruisseau Billberry et le parc-o-bus Orléans d'OC Transpo. Une déviation du sentier polyvalent le long de la promenade Billberry et du parc Joe Jamieson sera accessible pendant la fermeture. La signalisation sera visible et les piétons et cyclistes devront redoubler de prudence lorsque des déviations seront mises en place.

Il y aura éventuellement neuf murs antibruits au total.

Voici l'entretien de CHUO avec le conseiller municipal d'Orléans, Matthew Luloff: