Appel à la mémoire des communautés pour une Ville extraordinaire

Anne-Audrey Remarais tout sourire portant foulard et lunettes sur fond rouge et blanc
Anne-Audrey Remarais est étudiante à la maîtrise à l'université Concordia dans le programme interdisciplinaire combinant le théâtre, l'ethnographie, ainsi que les études de genre (Photo courtoisie AAR)

Dirigée par la professeure Cynthia Hammond de l'Université Concordia, la Ville extraordinaire a pour objectif la mise à l'avant-scène des connaissances et mémoires de la population vieillissante de plusieurs communautés de Montréal. C'est, aussi, un projet de recherche transformé en création. L’université Concordia souhaite établir un partenariat entre elle et les multiples communautés que compose la ville.

Grâce à ce projet, l'équipe de recherche vise à mieux comprendre la grande quantité de connaissances que la population vieillissante de Montréal a de leur ville. La professeure Cynthia Hammond et les membres de son équipe espèrent mettre de l'avant ces diverses communautés trop longtemps oubliées par les acteurs des secteurs de l’architecture, de l’urbanisme et du patrimoine ont trop longtemps oubliées.

La communauté haïtienne résidant dans le quartier Saint-Michel est une des communautés choisies. Parce que les données recueillies dans le cadre du projet lors du recensement de 2016révèlent que 90 % de la population d'origine haïtienne du Québec demeure à Montréal. Qu'une forte proportion de cette communauté réside dans le quartier Saint-Michel.

Tout comme les autres communautés, l'équipe de recherche estime que la communauté haïtienne détient une connaissance unique et précieuse de la ville de Montréal. Qu'à travers les diverses vagues d’immigrations et différentes générations, elles peuvent raconter comment les espaces et les bâtiments se sont transformés au fil du temps. Qu'il s'agisse de la fermeture des carrières et l’usine de ciment, la création du dépotoir public, ou la création du complexe environnemental.

L'équipe de recherche souhaite en apprendre davantage sur leurs connaissances liées à leur quartier, leur vie familiale et quotidienne. Cela peut être tout simplement une action collective à laquelle les membres de la communauté ont participé. Ou une action qui a contribué à la formation du quartier Saint-Michel.

La professeure Cynthia Hammond portant lunettes et souriante, cheveux quelque peu grisonnant

La professeure Cynthia Hammond de l'Université Concordia directrice du projet Ville extraordinaire (Photo courtoise CH)

Anne-Audrey Remarais, assistante de recherche et membre de l'équipe,travaille actuellement à créer des liens dans la communauté haïtienne de Saint-Michel. Comme on dit en créole: « bouch granmoun santi, men pawòl li pa santi !, nous dit-elle. Ce qui veut dire : quand même qu'un aîné pourrait avoir mauvaise haleine, sa parole est sagesse.

Pour la réalisation du projet dans le quartier Saint-Michel, Anne-Audrey Remarais est la recherche de résidents du quartier qui seraient intéressés à partager leurs connaissances. Soit à travers des entrevues ou en participant à des activités artistiques en lien avec leurs connaissances urbaines.

Les participants seront en mesure d’aider l'équipe de recherche à atteindre deux objectifs. Mieux comprendre les connaissances urbaines de la population vieillissante de Montréal. Puis, réaliser une exposition à même leurs souvenirs. Celle-ci aura lieu à la Mémoire des Montréalais (MEM) en 2023-24. La MEM est une nouvelle salle d’exposition se trouvant à l’intersection du Boulevard Saint-Laurent et la rue Sainte-Catherine.

Rappelons qu'Anne-Audrey Remarais est étudiante à la maîtrise à l'université Concordia dans le programme interdisciplinaire combinant le théâtre, l'ethnographie, ainsi que les études de genre.

 

Veuillez cliquer sur le lecteur pour écouter l'entrevue : 

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments