Vaccination contre la COVID-19 : un « effort supplémentaire » demandé dans la MRC de Caniapiscau

Bras qui reçoit un vaccin
Dans la MRC de Caniapiscau, de même que dans la MRC de Sept-Rivières, un peu plus d’une personne sur deux est vaccinée chez les personnes de 18 à 39 ans. Image : Pixabay
Élizabeth Séguin - CFMF - FermontQC | 01-04-2021
Le médecin-conseil en santé publique au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord, Dr Richard Fachehoun, demande un « effort supplémentaire » à la population des milieux isolés et éloignés de la région pour la vaccination contre la COVID-19 afin d'atteindre les objectifs visés.
En point de presse, il a invité les résidents de ces milieux à communiquer avec la ligne info-COVID afin de pouvoir organiser davantage de cliniques de vaccination dans ces endroits :
Extrait - Dr. Richard Fachehoun - Effort supplémentaire
Dans la MRC de Caniapiscau, ce sont 55% des adultes qui ont reçu une première dose du vaccin contre la COVID-19, ce qui représente 39% de la population.
Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord a également débuté les inscriptions en vue de la deuxième dose de vaccins contre la COVID-19 à Fermont. Les résidents qui ont reçu leur vaccin les 19 et 22 mars derniers ont d'ailleurs leur rendez-vous de confirmé, soit 16 semaines après avoir reçu leur première dose. Ceux qui l'ont reçu précédemment seront quant à eux contactés dans les semaines à venir, tel qu'expliqué par le conseiller en communications au CISSS de la Côte-Nord, Pascal Paradis :
Extrait - Pascal Paradis - Vaccin 2e dose

La deuxième ronde de vaccination contre la COVID-19 à Fermont s'est terminée le 22 mars dernier, avec 200 adultes supplémentaires qui ont été vaccinés. Plus de 1000 personnes ont reçu leur première dose du vaccin à ce jour, incluant les travailleurs de la santé. Dans la région, ce sont plus de 27 000 doses ont été administrées.

Il reste toujours une possibilité de faire une troisième clinique de vaccination à Fermont si la demande est présente, selon Pascal Paradis.
Voici l'entrevue complète réalisée avec le conseiller aux communications du CISSS de la Côte-Nord, Pascal Paradis :