Un site d’interprétation des fossiles pourrait voir le jour dans l’ancienne carrière de La Prairie

Un fossile dans une roche tenus dans une main
Des fossiles sont présents sur le terrain de l'ancienne briqueterie à La Prairie (Photo: Projet Carrière vivante / Facebook)

Des citoyens militent pour que les fossiles de l’ancienne carrière de La Prairie soient protégés et mis en valeur.

L’organisme Projet Carrière vivante et la citoyenne Danielle Pelletier font cet appel dans le cadre du processus de consultation sur le redéveloppement du terrain qui produisait autrefois les briques Meridian.

Projet Carrière vivante aimerait qu’une institution muséale en paléontologie soit installée sur le site pour accueillir une collection de fossiles.

Le propriétaire du terrain de l’ancienne briqueterie, Luc Poirier s’est montré réceptif à l’idée d’ajouter un bâtiment au site d’interprétation de fossiles qu’il projette dans son plan d’aménagement.

Projet Carrière vivante a d’ailleurs reçu un appui du Musée de Paléontologie et d’Évolution, qui n’a pas d’espace public pour exposer.

Ce musée compte 80 000 spécimens dans ses laboratoires à Montréal.

La Prairie vient de compléter cette semaine une série de présentations citoyennes où des membres de la communauté ont proposé un concept d'aménagement pour redévelopper ce site de 12,5 millions de pieds carrés à proximité du chemin Saint-Jean, du boulevard Taschereau et du chemin Saint-José.