Toyin Crandell aspire à une nomination conservatrice dans Simcoe Nord

Toyin Crandell qui pose devant un mur blanc
La coach en finance Toyin Crandell veut tenter sa chance en politique fédérale avec le Parti conservateur. Photo : gracieuseté de Toyin Crandell

Toyinn Crandell est une résidente de Victoria Harbour et elle est coach en finance. Se lancer en politique n’a jamais été un objectif pour la mère de deux enfants, par contre en aidant ses clients a payer leurs dettes, elle s’est aperçue à quel point les politiques gouvernementales affectent le canadien moyen notamment sur le taux d’impôts qu’ils paient, l’éducation de leurs enfants et les soins apportés aux ainés. 

 

Elle décide donc de tenter sa chance à l’investiture conservatrice dans Simcoe Nord. Mais pourquoi se présenter pour le Parti conservateur? Selon madame Crandell, elle veut montrer une compassion pour les gens dans le besoin tout en étant responsable financièrement en ne laissant pas une dette immense aux générations futures. À ses yeux, le parti conservateur est le parti qui représente cela.

 

Le concept qu’une femme de race noire se présente pour le Parti conservateur peut surprendre, il y a une certaine stigmatisation autour de ce parti comme quoi il ne serait pas favorable aux femmes ou aux immigrés. Lorsqu’on lui a posé la question, celle qui a immigré au Canada il y a plus de vingt ans a ri et elle nous a confié qu’il y a une grande majorité d’immigrés qui penchent vers des politiques plus conservatrices. 

 

Bruce Stanton, le député actuel de Simcoe Nord, va prendre sa retraite. Madame Crandell a un immense respect pour monsieur Stanton et elle considère qu’il est l’exemple parfait de quelqu’un qui représente bien sa communauté et elle veut poursuivre le travail qu’il a commencé.

 

L’accès à l’internet haute vitesse dans la circonscription est une priorité à ses yeux, selon elle, la pandémie a révélé l’importance de ce point. Elle veut aussi tenter d’enlever des règlementations pour les entreprises afin de faciliter la création d’emploi et elle veut être une voix pour les ainés.

 

Finalement, la population francophone est forte dans le nord de Simcoe, et pour bien la représenter elle a décidé d’apprendre le français.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments