Regards #43 : croissance exponentielle des cas de Covid-19, imminence de la 3eme vague en C.-B.

REGARDS-SUR-LE

La pandémie aura marqué de toute son emprise cette première saison de Regards sur le Grand Victoria.

Pour le dernier épisode de sa première saison – comme pour le premier il y a un an jour pour jour – nous revenons sur les derniers développements de la crise sanitaire sur l’île de Vancouver et en Colombie Britannique.

 

 

Les responsables de la santé ont identifié hier mardi 39 nouveaux cas de Covid-19 dans la région de l’île de Vancouver, portant le total de cas dans la région insulaire à 3 277 depuis le début de la pandémie.

Il y a actuellement 389 cas actifs dans la région de l’île de Vancouver, dont 13 personnes à l’hôpital et une en soins intensifs, selon le Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique (BCCDC), et 29 personnes sont décédées des suites de l’infection depuis le début de la pandémie dans la région.

Island Health a révélé mardi la localisation de 339 cas actifs dans la région insulaire, dont 170 sur l’île du Sud, 144 dans le centre et 25 dans le Nord. La région du Grand Victoria est désormais l’épicentre de la pandémie sur l’île.

Au niveau provincial, on dénombre 99 035 cas depuis le début de la pandémie. Si aucun décès lié à la maladie n’a été signalé en Colombie-Britannique ces dernières 24 heures, le nombre de décès des suites de la Covid-19 dans la province s’établit à 1 455.

Parmi les 840 personnes infectées en Colombie-Britannique ces dernières 24 heures, 320 souffraient de nouvelles formes de coronavirus.

A ce jour, 2 553 cas de variantes ont été enregistrés dans la province, et 313 cas de variantes sont toujours actifs en Colombie-Britannique.

La plupart des cas de variante impliquent la variante B.1.1.7, identifiée pour la première fois au Royaume-Uni, tandis que 49 autres cas souffrent de la variante B.1.351 apparue pour la première fois en Afrique du Sud et 370 de la variante P.1 trouvée pour la première fois au Brésil.

«Ces chiffres traduisent le début d’une croissance exponentielle des cas de COVID-19 », ont averti mardi la Dre Bonnie Henry et le ministre de la Santé Adrian Dix.

Face à l’imminence de la troisième vague, et pour empêcher cette tendance à la hausse de se poursuivre, les autorités provinciales ont renforcé lundi les restrictions et pris de nouvelles mesures pour protéger les britanno-colombiens. Notre journaliste Mélinda Trochu nous en dévoile le détail.

La campagne de vaccination dans les temps

Si le Canada s’attend à recevoir cette semaine, avec 3,3 millions de doses, sa plus importante commande de vaccins depuis le début de la pandémie, au niveau provincial,  le ministre de la Santé Adrian Dix a déclaré « aller de l’avant avec le plan d’immunisation.»

Les responsables de la santé ont à ce jour administré 724 193 doses de vaccins contre la Covid-19 en Colombie-Britannique, dont 87 319 secondes doses.

Les prises de rendez-vous pour les vaccins en fonction de l’âge sont ouvertes pour les personnes de 73 ans et pour les personnes autochtones de plus de 18 ans, mais aussi pour les personnes qui sont extrêmement vulnérables sur le plan clinique et qui ont reçu une lettre les identifiant comme telles.

Par ailleurs, la Colombie-Britannique change encore son plan de vaccination basé sur l’âge en offrant des vaccins Oxford-AstraZeneca aux résidents du Lower Mainland âgés de 55 à 65 ans.

Cette décision intervient un jour après que la Dre Bonnie Henry ait annoncé une pause sur l’utilisation du même vaccin pour toute personne de moins de 55 ans sur les conseils du Comité consultatif national de l’immunisation en raison de préoccupations concernant la formation de caillots sanguins.

Mme Henry précise que les responsables savent, « grâce aux millions de doses utilisées dans le monde, que le vaccin est très efficace et que les avantages pour les personnes de plus de 55 ans dépassent de loin les risques très réels de contracter la Covid-19».

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments