Pénurie d’infirmières : le syndicat blâme la réforme Barrette

Dame souriante à l'allure professionnelle, elle porte un tailleur noir et elle est devant un fond blanc
Nathalie Savard, présidente du SIISNEQ (Photo: gracieuseté du syndicat)
Roger Clavet - CJTB - Tête-à-la-BaleineQC | 16-09-2021

La présidente du Syndicat des intervenantes et intervenants en santé du nord-est du Québec, Nathalie Savard, blâme la réforme Barrette du réseau de santé, en 2015, comme responsable en grande partie de la pénurie actuelle d'infirmières.

De plus, le syndicat reproche aux autorités de la santé leur manque de transparence et de consultation avec le milieu syndical et la population.

Le syndicat compte environ 1 000 membres en Haute et Basse-Côte-Nord.

Roger Clavet s'est entretenu avec la présidente du syndicat, Nathalie Savard. Seconde partie d'une entrevue accordée à CJTB :