Les femmes de Chéticamp participeront à la mobilisation pancanadienne pour l’équité salariale

Laurette Deveau et Marie-Stella Doucet
Laurette Deveau et Marie-Stella Doucet invitent les membres de l'Association des Acadiennes de Chéticamp à participer à la mobilisation pancanadienne pour l'équité salariale ce lundi 8 mars. (Photo de Daniel Aucoin)

Le lundi 8 mars, les femmes acadiennes et francophones de la Nouvelle-Écosse participeront à la mobilisation pancanadienne pour l'équité salariale. Cette activité, organisée en collaboration avec l'Alliance des femmes de la francophonie canadienne, se déroulera selon les mesures de la santé publique de la Nouvelle-Écosse.

Du côté de Chéticamp, l'Association des Acadiennes invite toutes les femmes de la région à participer à une activité spéciale à partir de 13h15 le lundi après-midi 8 mars. Les intéressées se donnent rendez-vous au terrain de stationnement de l'Église Saint-Pierre. De là, les femmes recevront une tuque de la mobilisation pancanadienne et partiront soit marcher, courir, faire de la raquette ou toute autre activité physique. L'important c'est de bouger!

Laurette Devenu et Marie-Stella Doucet sont membres de l'Association des Acadiennes de Chéticamp.

logo de la Journée internationale pour les droits des femmes 2021

Le 8 mars est l'occasion de faire un bilan sur la situation des femmes à travers le monde. C'est une journée d'unité, de célébration, de réflexion et de défense des droits. (Photo du site Pixels)

" L' Association des Acadiennes de Chéticamp donne la chance aux femmes de s'impliquer avec d'autres femmes de la région pour briser l'isolement. Toutes les femmes ont les mêmes intérêts et les mêmes problèmes. On a 70 femmes qui sont membres de l'Association. La Journée internationale des droits des femmes le 8 mars est un jour pour sensibiliser le public et le gouvernement au sujet de l'écart entre les femmes et les hommes dans presque tous les secteurs. Une femme gagne de 2% à 20% de moins qu'un homme. En moyenne, une femme gagne 4,13$ de moins à l'heure qu'un homme. On veut revendiquer nos droits. À travers tout le Canada ce lundi 8 mars des milliers de femmes vont marcher pour un but commun, soit l'équité salariale."

Cette année, la Journée internationale des droits des femmes se déroulera sous le thème "Écoutons les femmes". Le thème vise à illustrer ce constat: les femmes veulent des mesures concrètes pour combattre la pauvreté et la violence qu'elles subissent afin d'améliorer considérablement leurs conditions de vie et de travail. C'est un jour où les femmes sont reconnues pour leurs réalisations, sans égard aux divisions, qu'elles soient nationales, ethniques, linguistiques, culturelles, économiques ou politiques.

logo de la journée internationale pour les droits des femmes.

Le 8 mars, faites grève pour un monde qui respecte le travail des femmes et qui réclame l'égalité des salaires. (Photo du site Pixels)

Par ailleurs, le 8 mars est une occasion de faire le point sur les luttes et les réalisations passées, et surtout, de préparer l'avenir et les opportunités qui attendent les futures générations de femmes. Le monde a réalisé des avancées sans précédent, mais aucun pays n'a encore atteint l'égalité et l'équité des sexes.

Laurette Deveau et Marie-Stella Doucet de l'Association des Acadiennes de Chéticamp étaient au micro de Radio CKJM pour parler des activités prévues dans le cadre de la Journée internationale pour les droits des femmes: