L’enquête se poursuit sur trois incendies suspects au Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton

enseigne de Parcs Canada
Trois incendies de nature suspect sont survenus en fin de semaine au Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton. (Photo de Daniel Aucoin)

La Gendarmerie royale du Canada au nord du Cap-Breton poursuit son enquête sur trois cas possibles d’incendie volontaire survenus à des sites de Parcs Canada. Un incendie majeur en fin de semaine a complètement ravagé une cantine et une salle de toilettes à Ingonish Beach au Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton.

Les pompiers d’Ingonish Beach et ceux d’Ingonish se sont rendus sur les lieux. Le feu avait considérablement pris de l’ampleur avant l’arrivée des membres du Service incendie. La structure était déjà complètement engouffrée dès l’arrivée des pompiers. On a retrouvé trois réservoirs de propane de 500 livres en feu sur les lieux. Dans l’impossibilité de sauver l’édifice, les pompiers ont alors concentré leurs efforts à protéger la forêt. L’incendie de nature suspect aurait commencé dans la salle de bains des dames.

incendie à Ingonish Beach

Un incendie a complètement détruit une cantine et une salle de toilettes à Ingonish Beach. (Photo page Facebook du Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton)

Dans la même journée, deux autres incendies ont été découverts dans des structures sanitaires du Ruisseau Black et du Lac Warren toujours dans le Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton. Les trois incidents sont considérés liés. On a noté aucun rapport de blessure dans les trois incendies.

Dans un communiqué émis le lundi 26 octobre, les dirigeants du Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton soulignent qu’à toute apparence, les trois incendies survenus en fin de semaine semblent liés.

« La bonne nouvelle, c’est que personne n’a été blessé. La mauvaise nouvelle est que la cantine et les toilettes d’Ingonish Beach ont été détruites par ce que les enquêteurs appellent un incendie suspect. Les structures sanitaires des aires de fréquentation diurne du Ruisseau Black et du Lac Warren ont également été visées, bien que les dommages subis y aient été moins importants. On pense que tous les incidents sont liés et une enquête se poursuit. »

La GRC d’Ingonish Beach et Parcs Canada demandent l’aide du public pour identifier toute personne qui pourrait être impliquée dans ces incidents. Si vous avez des renseignements, veuillez communiquer avec la GRC d’Ingonish Beach au 901-285-2021. Si vous désirez garder l’anonymat, appelez Nova Scotia Crime Stoppers sans frais au 1-800-222-TIPS (8477) ou soumettez l’information de façon sécurisée sur le web à www.crimestoppers.ns.ca  ou utilisez l’application P3 Tips.