L’autoroute 11 : festivités virtuelles, étude de faisabilité et Halloween

Le logo en bleu des festivités du 100e de Kapuskasing
Les festivités du 100e de Kapuskasing devront être adaptées pour qu'ils puissent devenir virtuelles si les mesures sanitaires actuellement en place ne changent pas en 2021. Crédit Photo: Comité organisateur du 100e de Kapuskasing

Avec moins d’une semaine à faire avant l’Halloween, le Bureau de santé Porcupine a autorisé lundi la tenue de la fête sur l’ensemble de son territoire, tant que les enfants y participent en sécurité. La médecin hygiéniste en chef de la région, Lianne Catton, encourage le public à rester prudent et à continuer de respecter les mesures de prévention de la COVID-19 pour limiter la propagation du virus. Pour réussir à organiser la fête, le Bureau a également donné plusieurs trucs et conseils pour récolter et distribuer des bonbons en minimisant les risques. À Kapuskasing, en plus d’appuyer l'Halloween dans leur municipalité, une nouvelle importante a été dévoilée lors de leur rencontre de lundi. Le comité de récréation de la ville a recommandé à leur conseil municipal de concentrer leurs efforts sur des activités qui peuvent devenir virtuelles pour les festivités du 100e si la COVID-19 cause toujours des ennuis en 2021. La proposition telle que présentée n’a pas plu au président du comité organisateur du 100e et conseiller municipal, Julien Boucher, qui a partagé sa frustration en menaçant de remettre sa démission comme responsable des festivités. En addition de cette situation, la ville a également approuvé la tenue de la semaine nationale de l’immigration francophone qui aura lieu cette année du premier au 7 novembre.

Dans le secteur de Hearst, la directrice de l’Hôpital Notre-Dame Liza Fortier espère que les citoyens de la ville ne relâchent pas leurs efforts avec la deuxième vague qui a maintenant commencé en Ontario. Rappelons que deux cas ont été annoncés dans la région de Hearst et de Hornepayne la semaine dernière par le Bureau de santé Porcupine. Quelques kilomètres plus loin à Mattice-Val Côté, la municipalité fait toujours face d’importants problèmes financiers dus à la fermeture d’une station de compression de TC Énergie située près de la communauté. Le maire Marc Dupuis sollicite présentement l’aide des résidents pour trouver 500 idées pour économiser 1000$ afin d’éviter des coupures ou une augmentation des impôts. Finalement, une nouvelle étude de faisabilité a été lancée pour savoir s’il est possible de construire une route permanente liant les communautés de la Baie James à l’autoroute 11. Le lien pourrait se faire à partir de la Première Nation de Constance Lake ou de l’ancien site Fraserdale au nord de Smooth Rock Falls. Plus de détails sont disponibles dans le bulletin de nouvelles de la semaine ci-dessous.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments