l’ARCf de Saint-Jean remporte le prix coup de cœur de l’année du Conseil économique du N.-B.

L'équipe de l'ARCf de Saint-Jean accompagnée du président du Conseil économique du Nouveau-Brunswick
Le président du Conseil économique du Nouveau-Brunswick est venu remettre en main le prix Coup de coeur à l'ARCf de Saint-Jean. Crédit photo: Sébastien Caron, ARCf.
Judy Désalliers - CJPN - FrédérictonNB | 09-11-2021

Le 28 octobre dernier, l'Association régionale de la communauté francophone de Saint-Jean (ARCf) a reçu le prix Coup de cœur de l'année 2021 du Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB). L'ARCf a été choisie parmi trois finalistes et s’est démarquée grâce à l’étendue de ses services en français pour la région de Saint-Jean.

Les prix Coups de cœur du Conseil économique du Nouveau-Brunswick reconnaissent la contribution des entreprises francophones néo-brunswickoises. Les prix sont décernés annuellement.

« Malgré les défis sans précédent causés par la pandémie, nos entreprises francophones continuent de faire preuve de courage et de détermination et propulsent notre économie. Le succès d’entreprises telles que notre gagnant pour la région du Sud-ouest représente une source d’inspiration pour nos membres et nos communautés. Le CÉNB félicite chaleureusement l’Association régionale de la communauté francophone de Saint-Jean pour s’être démarquée et nous sommes heureux de reconnaître sa réussite en lui remettant ce Prix Coup de cœur 2021 », a déclaré dans un communiqué de presse Claude Francœur, président du Conseil économique du Nouveau-Brunswick.

Depuis près de 40 ans, L'ARCf de Saint-Jean soutient la communauté francophone dans plusieurs secteurs tels que la culture, l’éducation et la santé. « Nos services ont beaucoup changé au cours des années. On est impliqués un peu partout et on s'adapte à l'évolution de la communauté », explique Michel Côté, directeur général de l'ARCf.

Michel Côté se dit ravi de cette nouvelle : 

 

Du recrutement à l'international

Ces derniers mois, l'association francophone poursuit ses efforts de recrutement pour répondre aux besoins de main-d'oeuvre. Selon l'ARCf, près de la moitié de ses éducateurs et éducatrices ont été recrutés de la France, de la Belgique et du Maroc.

« Nous avons un personnel très varié, avec des gens venant de tous les coins du monde », dit le directeur général. Il ajoute que beaucoup d'efforts ont été mis au niveau des centres de la petite enfance et de la programmation culturelle.

L'ARCf souhaite d'ailleurs recruter des centaines de bénévoles pour les Jeux de l'Acadie, qui auront lieu dans les municipalités de Quispamsis et Saint-Jean du 29 juin au 3 juillet 2022.

En se projetant dans l'avenir, Michel Côté souhaite que l'ARCf puisse continuer à offrir ses services francophones et à s'occuper davantage des aînés de la communauté. « Des services pour les aînés, il y en a beaucoup, mais en français, il y en a peu », dit-il.

L'ARCf travaille présentement avec des chercheurs de l'Université du Nouveau-Brunswick afin de bien maîtriser les services dont les aînés ont besoin.