La Nouvelle-Écosse crée un comité multipartite pour lutter contre le racisme systémique au gouvernement

Tim Houston en conférence de presse devant des drapeaux de la Nouvelle-Écosse
Tim Houston, le premier ministre de la Nouvelle-Écosse. Photo : NS Gov
Valentin Alfano - CKRH - HalifaxNS | 03-11-2021

La chambre législative de la Nouvelle-Ecosse se dote d’un comité multipartite pour lutter contre le racisme après le renvoi d’un agent gouvernemental qui avait fait des remarques racistes sur Snapchat en ciblant une membre du caucus liberal.

La députée Angela Simmonds du parti Liberal a fait l'objet de remarques racistes de la part d'un membre du personnel politique du gouvernement progressiste-conservateur plus tot en octobre. Vendredi dernier, le premier ministre Tim Houston avait alors confirmé qu'il avait congédié le membre du personnel politique auteur de ces remarques

Ali Duale un homme noir souriant avec les cheveux grisonnants portant un pull rouge une chemise blanche et une cravate rouge. Il poser devant un fond neutre.

Ali Duale, député d'Halifax Armdale (photo : Ali Duale)

L'incident a suscité des réactions à la chambre et Ali Duale député libéral, a annoncé qu'il ne siégerait pas à la chambre législative tant que le gouvernement Progressiste-conservateur n'aurait pas adopté la Loi sur le démantèlement du racisme et de la haine que Angela Simmonds avait elle-même déposée plus tôt au cours de la séance d'automne.

Hier dans la journée, le député Ali Duale a regagné son siège après avoir été invité par le premier ministre Tim Houston à participer à un comité multipartite chargé d'élaborer une loi pour lutter contre le racisme systémique au sein du gouvernement. Il a annoncé qu'il acceptait l'invitation dans une déclaration.

L'objectif  de cette comission est de déposer un projet de loi au cours de la session de printemps. Le premier ministre de son coté précise que c’est un texte qui devra évoluer dans le temps selon les besoins et les avancées dans la lutte contre les comportements racistes.