Élection au N.-B. : Vickers « doit prendre une grosse responsabilité » selon un professeur en sciences politiques

Denis Duval devant une bibliothèque remplie de livres
Denis Duval, professeur de sciences politiques à l'Université de Moncton (Photo : gracieuseté de Denis Duval)

Le Parti libéral n'a gagné que 17 sièges hier et son chef Kevin Vickers a dû s'incliner devant Michelle Conroy de l'Alliance des gens dans la circonscription de Miramichi. Pour Denis Duval, professeur en sciences politiques de l'Université de Moncton, il faut parler d'importante défaite pour le parti et son chef en est grandement responsable.

L'élection d'hier a vu le Parti progressiste-conservateur de Blaine Higgs remporté 27 sièges, soit suffisamment pour une majorité. Le parti ne compte toutefois qu'un francophone dans ses rangs, soit Daniel Allain. Selon M. Duval, il reste à voir si le Parti progressiste-conservateur tendra la main aux francophones. Le Parti libéral a quant à lui surtout fait élire des candidats dans les circonscriptions à majorité francophone.

Le Parti vert a remporté trois sièges, tandis que l'Alliance des gens en a remporté deux. Pour M. Duval. il s'agit d'une victoire pour les deux partis.

Pour l'entrevue complète avec M. Duval :

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments