Des étudiants internationaux squattent chez des connaissances après la fermeture des résidences universitaires à Ottawa

La résidence Thompson de l'université d'Ottawa
La résidence Thompson de l'université d'Ottawa fermée aux étudiants depuis le début la crise de COVID-19. Photo : Ayouba Sow

La fermeture des résidences de l’Université d’Ottawa a bouleversé le quotidien de nombreux étudiants internationaux qui n’ont pas adhéré au plan de relogement de l’Université. Obligés de quitter leur résidence, certains sont retournés dans leur pays, d’autres tentent bien que mal de s'accrocher en attendant le retour à la normale.  Alors que les demandes de logement explosaient et les méfiances grandissaient au cœur de la pandémie, ces étudiants ont dû se trouver un toit en toute urgence.

Les étudiants internationaux sont dans le lot des grands oubliés de la crise de la COVID-19. Pourtant ils sont assez représentatifs dans la communauté estudiantine de la capitale nationale.

Ayouba Sow s’est entretenu avec deux étudiants ouest-africains qui racontent leurs péripéties. Fodié Camara et Ousmane Saïd Cissé sont respectivement burkinabè et maliens. Ils sont tous en leur deuxième année universitaire à Ottawa.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments