L’annonce de la construction d’une nouvelle école francophone à Régina en juin a marqué l’année 2020 pour le CPIP

Jean de Dieu Ndayahundwa, représentant et porte parole du CPIP (Collectif des parents inquiets et préoccupés), c'est une grande nouvelle pour nous et pour toute la communauté francophone de Régina 
Photo: Jean de Dieu Ndayahundwa
Jean de Dieu Ndayahundwa, représentant et porte parole du CPIP (Collectif des parents inquiets et préoccupés), c'est une grande nouvelle pour nous et pour toute la communauté francophone de Régina Photo: Jean de Dieu Ndayahundwa

L'annonce par le gouvernement de la Saskatchewan qu'enfin une nouvelle école francophone sera construite à Régina en juin a marqué l'année 2020 chez le collectif des parents inquiets et préoccupés(CPIP). Jean de Dieu Ndayahundwa, représentant et porte parole du CPIP souligne que la réception d'une nouvelle école est non seulement une fierté mais  aussi un moment historique chez les fransaskois. " On attendait vraiment ce moment, on a traversé beaucoup de moments difficiles pour revendiquer cette école. Depuis avril 2015, tous les moyens avaient été utilisés jusqu'à aller en justice pour y arriver. C'est une grande réussite pour la communauté francophone car chaque fois la communauté recevait de vieilles écoles abandonnées par la communauté anglophone " déclare Mr Ndayahundwa. Le CPIP a connu aussi des peines et angoisses et la pandémie de COVID-19 a été une grande épreuve.  C'est d'ailleurs à cause de cette pandémie que le projet de construction de la nouvelle école n'a pas pu avancer.