Une grève pour le climat très suivie à Halifax

Une grève pour le climat très suivie à Halifax. Photo : Valentin Alfano
Une grève pour le climat très suivie à Halifax. Photo : Valentin Alfano
Valentin Alfano - CKRH - HalifaxNS | 25-09-2020

La grève étudiante pour le climat ou grève scolaire pour le climat est un mouvement international de jeunes quittant leur établissement scolaire, généralement le vendredi, pour participer à des manifestations en faveur de l’action contre le réchauffement climatique. La première grève scolaire pour le climat a été lancée par Greta Thunberg, le 20 août 2018 devant le Riksdag (Parlement suédois).

À Halifax/K'jipuktuk aujourd'hui se déroulait une de ces manifestations. Organisée principalement sur les réseaux sociaux par différents collectifs comme School Strike 4 Climate Halifax, Atlantic Climate Community, Ecology Action Centre, Nova Scotia Federation of Labour, Extinction Rebellion Nova Scotia et d'autres, cette manifestation se voulait être une démonstration de la volonté des jeunes mais aussi des habitants d'agir contre le changement climatique. Sur la page de l'événement on pouvait lire :

"School Strike for Climate Halifax organise un rassemblement de grève pour le climat à l'hôtel de ville / Grand Parade. Venez soutenir cette action menée par les étudiants! Veuillez porter un masque (c'est obligatoire) et maintenir une distance physique. Ce rassemblement ne concerne pas seulement le changement climatique, mais aussi le climat et la justice sociale."

Les pancartes humoristiques étaient nombreuses à Grand Parade. Photo Valentin : Alfano

Au delà des enjeux environnementaux, c'est la question de la justice qui revenait sur toutes les lèvres et dans tous les discours. Les communautés Mi'kmaq et anti raciste étaient fortement représentées.

De nombreux messages sur les pancartes appelaient à plus d'actions en faveur de l'environnement ou mettaient en garde contre l'utilisation du Glyphosate, le pesticide de l'entreprise Bayer très décrié dans la sphère publique pour son impact sur la hausse des cancers. D'autres pancartes encore étaient plus sarcastiques vis à vis de l'environnement.

Pour Félix Bélanger, un jeune manifestant, le but de ses manifestations est vraiment de faire pression sur les gouvernements :

Félix Bélanger et son amie étaient là pour soutenir cette grève et obliger le gouvernement à agir. Photo : Valentin Alfano

"Je veux montrer que je suis là et faire partie de ceux qui font pression, je fais un peu pour l'environnement moi-même, mais je suis surtout là pour faire pression pour que le gouvernement mette en place une vraie législation en faveur de l'environnement"

Comme lui, c'est entre 300 et 400 personnes qui avaient fait le déplacement à Grand Parade pour manifester.

Félix Bélanger était au micro de Oui FM pour en parler.