Une dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 en Nouvelle-Écosse

À partir du 30 novembre, les travailleurs des secteurs de la santé et de l'éducation en Nouvelle-Écosse qui n'auront pas présenté leur preuve de vaccination seront mis en congé administratif non rémunéré. (Photo: Pixels)
À partir du 30 novembre, les travailleurs des secteurs de la santé et de l'éducation en Nouvelle-Écosse qui n'auront pas présenté leur preuve de vaccination seront mis en congé administratif non rémunéré. (Photo: Pixels)
Daniel Aucoin - CKJM - CheticampNS | 09-11-2021

La Nouvelle-Écosse commencera à administrer une dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 à un plus grand nombre de groupes admissibles, et ce, d'ici la fin de novembre. La province acceptera les cinq recommandations du Comité consultatif de l'immunisation annoncées le 29 octobre. Les recommandations suggèrent notamment de proposer une dose de rappel aux personnes présentant un risque plus élevé d'une maladie sévère due à la COVID-19 ou d'une baisse de protection après une série vaccinale primaire.

La planification est déjà entamée pour l'administration de la dose de rappel et le système de prise de rendez-vous en ligne est en train d'être mis à jour. De plus amples renseignements seront fournis une fois que la prise de rendez-vous pourra commencer pour la dose de rappel. Le Docteur Robert Strang est médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse.

Homme avec lunettes, gilet noir, chemise bleu et cravate rouge.

Le Docteur Robert Strang rappelle que le vaccin contre la COVID-19 aide à prévenir des symptômes graves, l'hospitalisation et la mort. (Photo: Novascotia. ca)

"Nous nous préparons à offrir une dose de rappel du vaccin, mais notre priorité sera toujours d'encourager les personnes qui n'ont reçu qu'une seule dose à se prévaloir de la deuxième dose. On demande aussi aux gens qui ne sont pas vaccinés contre la COVID-19 de se faire vacciner. La dose de rappel pourrait offrir un degré de protection accru, mais le meilleur moyen de réduire la propagation du virus est de voir à ce que chacun ait au moins les deux doses du vaccin."

Rappelons que selon la politique de vaccination obligatoire contre la COVID-19, tous les employés des secteurs de la santé et de l'éducation doivent avoir reçu au moins une première dose de vaccin avant le 30 novembre. Les employés qui n'auront pas reçu leur première dose au 30 novembre seront mis en congé administratif non rémunéré. On rapporte qu'entre 50 et 90% des employés des secteurs clés ont présenté leur preuve de vaccination et la plupart sont entièrement vaccinés.

Homme avec chemise rose, cravate rose et gilet noir assis à un micro avec des drapeaux de la Nouvelle-Écosse en arrière plan.

Le premier ministre Tim Houston souligne qu'une éclosion dans un foyer de soins de longue durée rappelle l'importance de se faire vacciner. 83,4% de la population en Nouvelle-Écosse a reçu au moins une dose depuis le début de la campagne de vaccination. (Photo: Novascotia.ca)

Tim Houston est le premier ministre de la Nouvelle-Écosse.

"Les taux de vaccination sont encourageants jusqu'à présent et je remercie tous les employés qui ont reçu le vaccin et qui font le nécessaire pour protéger contre la COVID-19 les personnes vulnérables avec qui elles travaillent. Il s'agit d'une mesure sérieuse, mais la situation est sérieuse et nous devons prendre au sérieux notre responsabilité de protéger les autres. Si vous n'avez pas encore reçu le vaccin, je vous encourage à le faire."

Notre journaliste Daniel Aucoin de Radio CKJM à Chéticamp nous parle de la dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 en Nouvelle-Écosse: