Un projet pour revaloriser des légumes moches en Montérégie

Des légumes dans un présentoir. Parmi ceux-ci on retrouve brocolis, poivrons, tomates, choux-fleurs et courgettes
Les fruits et légumes moches ne sont pas vendus dans les épiceries parce qu'ils sont difformes ou trop gros selon les normes de distribution. (Photo: Alexandr Podvalny / Unsplash)

Le territoire de la MRC Roussillon acceuillera en 2021 un projet pour revaloriser et redistribuer les surplus alimentaires.

Il s’agit d’un projet d’envergure à travers cinq MRC de la Montérégie-Ouest pour donner une deuxième vie aux légumes et aux fruits moches.

Il vise à tenter de diminuer le phénomène du gaspillage alimentaire.

Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, 1,3 milliard de tonnes de nourriture produite pour la consommation humaine sont perdues. Au Canada, c’est jusqu’à 40 % de la nourriture produite qui est gaspillée, de ce chiffre, 30 % ne se rendent même pas sur les tablettes des magasins.

Le Projet collectif en conditionnement des surplus alimentaires est  une initiative d’économie sociale.

Il permettra de rendre à coût plus abordable des légumes et des fruits à ceux qui vivent l’insécurité alimentaire, en plus de redonner confiance à ceux qui auraient eu un parcours de vie atypique pour qu’ils réintègrent le marché du travail.

Le projet est en cours de développement avec une cinquantaine de partenaires de divers milieux.

Voici le reportage de Simon Deschamps.

 

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments