Le Comité logement Rive-Sud propose des solutions pour du logement abordable

Une clé dans une main devant des maison
L'équilibre du marché devrait être à 3 % pour éviter une pénurie de logements. (Photo: Pixabay)

De nombreuses voix demandent au gouvernement de la Coalition avenir Québec de reconnaître la crise du logement abordable.

Plusieurs solutions sont amenées pour atténuer les contrecoups de la surchauffe immobilière et de la hausse des prix des loyers.

Le parti libéral propose d’obliger les propriétaires à remplir la section G du bail, sinon une pénalité en cas de non-respect sera imposée. Cette mesure se veut pour exiger plus de transparence sur le loyer précédent.

Il suggère aussi des crédits pour soutenir les propriétaires de petits immeubles locatifs pour favoriser les travaux de rénovation.

Le directeur général du Comité logement Rive-Sud, Marco Monzon, serait favorable à l’implantation d’un registre numérique des baux, mais il exhorte le gouvernement à légiférer davantage.

Extrait Marco Monzon

Le directeur général de la Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil, Martin Boire, demande aux candidats à la maire de faire du logement abordable une priorité.

Extrait Martin Boire

Notons que le prix médian pour un logement à Longueuil est de 1 112 $.

 

Voici une converses réalisée à l'émission Votre Quotidien animée par Charles Gaudreau