L’association canadienne des journalistes exige plus de respect de la part de la GRC

Vidéo prise par la CAJ.
Dans cette photo issue d’une vidéo publiée par l’Association canadienne des journalistes on peut voir deux agents de la GRC procéder à l’arrestation du photojournaliste Colin Smith. Capture d'écran : CAJ.
Daniel Birru - CILS - VictoriaBC | 26-08-2021

Des policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ont procédé à l’arrestation du photojournaliste Colin Smith, du Victoria Buzz, la semaine dernière, dans le cadre des manifestations qui se tiennent toujours en appui à la forêt primaire Fairy Creek, sur l’île de Vancouver.

Dans un communiqué émis à la suite de l’incident, l’Association canadienne des journalistes (ACJ) a tenu à condamner cette arrestation, en se disant très troublée des actions de la GRC à cet égard.

Brent Jolly, président de l’ACJ, soutient que la GRC est responsable de ne pas autoriser l’accès aux journalistes sur les lieux du site, en insistant sur l’importance que les détails sur cet incident doivent être dévoilés au public.

Cependant, Mme Dawn Roberts, directrice des communications à la GRC, indique pour sa part que le corps policier travaille actuellement pour mettre en place des conditions auxquelles ils pourront avoir accès à la couverture de ces événements. Elle mentionne que des suivis seront faits en temps et lieu.

De son côté, M. Smith a été relâché sans recevoir d’accusation de la part de la GRC.

Dawn Roberts et Brent Jolly étaient tous les deux au micro de Daniel Birru :