L’actualité municipale du Grand Victoria : Saanich répond à la crise des surdoses, tente communautaire légale à Beacon hill et Welcome Houses à Oak Bay

Des manifestants au Downtown Eastside de Vancouver le 15 août 2020 lors d’un hommage aux victimes de drogues toxiques. (Photo: David P. Ball)
Des manifestants au Downtown Eastside de Vancouver le 15 août 2020 lors d’un hommage aux victimes de drogues toxiques. (Photo: David P. Ball)
Francois Macone - CILS - VictoriaBC | 28-01-2021

Sites de consommation supervisée, dépénalisation, prévention et déclaration nationale d’urgence sanitaire. Les conseillers municipaux de Saanich Karen Harper et Ned Taylor ont déposé lundi une motion, adoptée à l'unanimité, explorant des réponses à la crise des opioïdes.  

 

Cela sous-tend notamment de prévoir l'installation de sites de consommation supervisée avec des services de soutien et de suivi dans les limites géographiques de la municipalité, mais aussi de la prévention et de la communication, comme l'explique Karen Harper, invitée dans l'émission Regards sur le Grand Victoria cette semaine.  

 

Alors que plus de 1500 Britanno-Colombiens sont décédés des suites d'une surdose présumée de drogue illicite au cours des 11 premiers mois de 2020, Saanich demande par ailleurs au gouvernement fédéral de déclarer la crise des opioïdes comme une urgence sanitaire nationale.    

 

 

 

 

 

 Notre journaliste Melinda Trochu nous emmène sur Cook street, où la municipalité de Victoria a accordé sous conditions un permis temporaire pour l'installation d’une tente communautaire, ainsi qu'une subvention de 6500 dollars au Red Cedar Cafe qui y administrera des services de restauration et de soutien aux profit des sans-abris.  

 

Dans l'actualité municipale cette semaine, Victoria, Saanich et Oak Bay ont mis à jour leur accord d'entraide en matière de lutte contre les incendies, qui vise à rationaliser les opérations dans la région.  

 

L'accord initial entre les trois municipalités date de 1980, une époque où les demandes de services d'urgence étaient nettement inférieures. Les appels de service représentent aujourd'hui plus de 7 000 appels par an pour Victoria, 6500 pour Saanich et 1300 pour Oak Bay.  

 

De plus, la capitale avait menacé en août dernier de se retirer de l’accord, affirmant que son Victoria Fire était trop souvent sollicitée pour intervenir en dehors des limites municipales sans recevoir de juste compensation.  

 

Enfin nous recevons Jane Hurtig pour la Victoria Immigrant and Refugee Society (VIRCS) qui, en partenariat avec la mairie d’Oak Bay, ouvrent deux “Welcome Houses”, des maisons et des services d'accompagnement pour aider les immigrants et réfugiés à démarrer leur nouvelle vie. Une première en Colombie-Britannique.  

 

Mme Hurtig est aussi responsable du réseau provincial anti-haine et antiracisme, et revient pour nous sur les récentes dérives racistes et discriminantes qui ont frappé la communauté Cowichan.