La vaccination obligatoire pour les employés de la santé et de l’éducation

Deux hommes et une femme , assis devant des micros, répondent aux questions des journalistes dans une salle avec drapeaux de la Nouvelle-Écosse.
Le premier ministre Tim Houston, la ministre de la Santé Michelle Thompson et le médecin-hygiéniste en chef Docteur Robert Strang ont annoncé une politique de vaccination obligatoire pour les employés de la santé et de l'éducation en Nouvelle-Écosse. (Photo: Communications Nouvelle-Écosse)
Daniel Aucoin - CKJM - CheticampNS | 01-10-2021

Des dizaines de milliers de personnes de la Nouvelle-Écosse qui travaillent dans les secteurs de la santé et de l’éducation doivent être vaccinées en vertu d’une nouvelle politique de vaccination obligatoire contre la COVID-19. La nouvelle politique s’applique aux travailleurs de la santé, aux employés des établissements de soins de longue durée, aux travailleurs paramédicaux, aux enseignants et à d’autres membres du personnel.

Le premier ministre Tim Houston affirme que même avec une très bonne couverture vaccinale au sein de la population, la pandémie a toujours des conséquences funestes pendant la quatrième vague.

« Trois décès sont survenus rien que la semaine dernière et nous devons faire tout notre possible pour que d’autres familles n’aient pas à pleurer la perte d’un de leurs proches. Trop de Néo-Écossais ont choisi de ne pas se faire vacciner et certains d’entre eux travaillent avec les personnes les plus vulnérables face à la COVID-19. Il est temps de resserrer les boulons. »

Deux hommes et une femme assis devant des micros dans une salle avec drapeaux de la Nouvelle-Écosse.

Tim Houston, premier ministre de la Nouvelle-Écosse, a annoncé que les employés de la santé et de l'éducation devront montrer une preuve de vaccination. S'ils ne sont pas entièrement vaccinés, ils doivent participer à un programme d'éducation obligatoire. (Photo: Communications Nouvelle-Écosse)

On annonce que les employés ont jusqu’au 30 novembre pour recevoir les deux doses de vaccin contre la COVID-19. Si un employé n’est pas entièrement vacciné au 30 novembre, il sera mis en congé administratif non payé. Le gouvernement provincial ne fournira pas aux employeurs de fonds supplémentaires pour couvrir les congés administratifs liés au statut vaccinal. La vaccination complète constituera une condition d’embauche pour les nouveaux employés.

Pour sa part, le Docteur Robert Strang, médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, exhorte tous les employés des secteurs de la santé et de l’éducation à se faire vacciner.

« Notre taux de vaccination n’augmente pas aussi rapidement que ce dont nous avons besoin. Nous constatons les répercussions de la quatrième vague sur les personnes vaccinées et non-vaccinées. Des milliers de rendez-vous pour recevoir le vaccin contre la COVID-19 sont offerts à l’heure actuelle. N’attendez pas. Fixez votre rendez-vous dès maintenant. »

La politique de vaccination obligatoire prévoit une exception médicale pour les employés qui ne peuvent pas se faire vacciner, Or, les raisons médicales requises pour obtenir une exception sont très précises et limitées. Puis une lettre d’exception ne peut être délivrée que par une infirmière praticienne ou un médecin.

Notre journaliste Daniel Aucoin de Radio CKJM à Chéticamp nous parle de l’approche prudente de la Nouvelle-Écosse pour entamer la cinquième phase de son plan de déconfinement :