La Semaine québécoise de la déficience intellectuelle

Loc Cory chandail et chemise lignée bleu et blanc; micro à la main tout sourire, yeux fermés devant un lutrin
Loc Cory, directeur général du RQPC (Regroupement québécois du parrainage civique.) (Photo : courtoisie RQPC)

Le Regroupement québécois du parrainage civique (RQPC) nous rappelle que nous sommes en pleine Semaine québécoise de la déficience intellectuelle. L'événement qui a débuté, hier, le 21 mars, prendra fin le 27 mars prochain. Leur porte-parole depuis cinq ans est le chanteur Marco Calliari.

Le parrainage civique prône le partage grâce au jumelage d'une personne marginalisée par ses différences avec des citoyens bénévoles. Ce sont des parrains ou des marraines. Et les déficiences peuvent être d'ordre intellectuel ou lié à la santé mentale ou à un handicap physique.

Le RPCQ en a profité pour dévoiler les gagnants du Prix Gérard-Hamon 2021. Ce prix couronne un jumelage exceptionnel bien représentatif du mouvement du Regroupement québécois du parrainage civique. Basé sur des valeurs d'entraide, d'amitié et de coopération, le parrainage civique récompense l'engagement bénévole d'une marraine ou d'un parrain avec sa filleule ou son filleul.

Photo des grands gagnants, Bruno Martin (parrain) portant casquette chandail blanc et foulard et Jonathan Larose (filleul) portant chemise noire et foulard. Le tout sur fond de paysage

Les grands gagnants du prix Gérard-Hamon de l'édition 2021 sont : Bruno Martin (parrain) et Jonathan Larose (filleul), membre du Parrainage civique de la Vallée-du-Richelieu (Photo courtoise RQPC)

La thématique de cette année est: qu'est-ce qui illustre le mieux votre jumelage ? En référence à ce thème, les jumelés devaient envoyer une photo d'eux ainsi qu'un bref témoignage sur la relation qu'ils partagent, et notamment en temps de COVID.

Cette année, les grands gagnants sont : Bruno Martin (parrain) et Jonathan Larose (filleul), membre du Parrainage civique de la Vallée-du-Richelieu. Ils ont su démontrer par leur relation, la lutte menée par l'organisme contre l'isolement social. Ce phénomène est accentué depuis plus d'un an à cause de la COVID-19. Ce phénomène existe depuis toujours pour les personnes marginalisées.

Le jury, composé des vainqueurs de l'année passée et de membres du RQPC, a également récompensé deux autres soumissions. Le deuxième prix allant à Valérie Martel et Michel Lemaire du Parrainage civique Drummond. Le troisième prix à Isabelle Couture, Daniel Bond et Lorianne Claing et Michael Cabana du Parrainage civique des MRC d'Acton et des Maskoutains.

Enfin, il y reste un dernier prix à attribuer, et non le moindre : le Prix du public. Jusqu'au 29 mars 2021, les gens sont invités à voter en ligne sur le Facebook du RQPC. Le jumelage inspirant qui aura recueilli le plus de mentions « J'aime » remportera la victoire.

Le mouvement du parrainage civique représente près de 1084 jumelages actifs dans la province. Au Québec, une vingtaine d'organismes font la promotion du parrainage civique, notamment grâce au porte-parole, le chanteur italo-québécois, Marco Calliari. Leur site web, parrain-marraine.com permet de trouver rapidement les coordonnées de l'organisme le plus près de chez soi grâce à une carte interactive. Les bénévoles potentiels peuvent également trouver réponse à toutes leurs questions en appelant sans frais au 1-877 Parrain (1-877-727-7246).

« Toutefois, nous rappelle Loc Cory, directeur général du RQPC, il y a encore 664 filleuls en attente d'un bénévole qui leur consacre régulièrement du temps. Pour offrir leur entraide et leur amitié ». « Ces permettent aux personnes filleules de briser leur solitude, d'améliorer leur qualité de vie et de développer leur autonomie afin de mieux s'intégrer dans leur milieu », explique Loc Cory.

Veuillez cliquer sur le lecteur pour écouter l'entrevue : 

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments