La SADC Côte-Nord propose un Marine Café

fishing-boat-5736839_640

La SADC Côte-Nord veut poursuivre la discussion sur la valorisation des coproduits marins avec le Marine café, un atelier de coworking qui permettra, on l’espère, de faire avancer le développement de cette facette de l’industrie des pêches.

L’atelier-discussion se déroulera virtuellement le vendredi 26 mars de 10h à 12h et selon les dires de Barbara Morneau, agente en économie circulaire à la SADC Côte-Nord, c’est la rencontre à ne pas manquer!

« Le Marine café va nous permettre d’apporter de l’eau au moulin, de voir ce que le milieu attend de nous à la SADC et aussi de voir la position qu’on veut prendre sur la Côte-Nord. Il y a tellement d’ouvertures et c’est pour ça qu’on veut en jaser avec le monde de la côte! »

La rencontre fait suite à une série de trois webinaires autour de ce sujet de la valorisation des coproduits marins qui se sont déroulés de la fin janvier à la mi-février.

Au départ, la SADC voulait rectifier une information qui circulait largement et qui inquiétait l’industrie, soit que d’ici 2025 il ne serait plus possible d’enfouir ou de rejeter en mer les coproduits des pêches.

« Ce n’est pas vrai du tout, mais c’est certains que le ministère de l’Environnement souhaite que les rejets diminuent. (…) Ça représente quand même des dépenses à gérer et ça peut être rentable de valoriser plutôt que jeter. Si on vend ces produits, c’est extraordinaire! », poursuit Barbara Morneau.

Depuis, la SADC a contribué à faire avancé la discussion notamment en présentant des avenues possibles à la valorisation des produits marins.

Avant le Marine Café, les acteurs de l’industrie des pêches sont invités à remplir un court sondage en ligne pour évaluer le marché des coproduits marins dans la région. La compilation des résultats sera présentée durant la rencontre.

Un peu tout le monde est invité à y participer, selon Barbara Morneau, à condition d’avoir de l’intérêt pour la valorisation des coproduits marins. Parmi les participants, on attend évidemment des personnes liées aux usines de transformation, mais aussi des pêcheurs, chercheurs et représentants de la Société du Plan Nord.

Il nécessaire de s’inscrire sur le site web de la SADC Côte-Nord pour participer au Marine Café.