Kapuskasing accueille une centaine d’évacués

Le motel Apollo à l'ouest de Kapuskasing
Environ 105 personnes ont été accueilli au motel Apollo à l’Ouest de Kapuskasing pour une durée d'une douzaine de jours.
Charles Ferron - CKGN - KapuskasingON | 19-08-2020

Malgré la pandémie et les risques de propagation du COVID-19, le conseil municipal a accepté de loger et nourrir 105 Ontariens provenant de la Première Nation d’Eabametoong affecté par un feu de forêt dans le Nord-Ouest de l’Ontario.

La semaine dernière, le chef d’Eabametoong a déclaré l’état d’urgence au ministère fédéral des Services aux autochtones et au Centre provincial des opérations d’urgence. Un feu de forêt s’étendant sur plus de 5475 hectares représentait un danger pour sa population depuis quelque temps déjà. L’incendie ne se trouvait pas à proximité des bâtiments de Fort Hope où la Première Nation majoritairement réside, mais la fumée causée par le feu devenait extrêmement nuisible. Le chef d’Eabamatoong et le conseil municipal de la ville ont jugé plus approprié de demander une évacuation qui était maintenant nécessaire pour protéger les personnes vulnérables.

Contrairement à l’autre incendie majeur le Nord-Ouest de l’Ontario, celui d'Eabametoong n’a pas été contenu pour l’instant. Il est encore impossible pour les citoyens de retourner chez eux comme leurs compatriotes de Red Lake qui ont été autorisés à revenir à leur domicile dimanche. La pluie importante dans cette région particulière a aidé grandement les pompiers à combattre le feu en question, mais, malheureusement pour la Première Nation d’Eabamatoong, les mêmes précipitations ne sont pas tombées dans leur coin.

Kapuskasing propose ses services

Quelques jours après avoir approuvé lors de leur conseil municipal de revoir leurs procédures de plan d’évacuation pour des situations d’urgences, la ville de Kapuskasing a accepté d'accueillir la semaine dernière des évacués de la Première Nation d’Eabametoong. Le responsable des services de protection de Kapuskasing, Pat Kennedy, a confirmé que 105 personnes voyageant à bord de trois avions sont arrivées jeudi soir. Le groupe reçu sera hébergé dans le motel Apollo à l’ouest de la ville et y restera pour la durée de leur séjour. Les visiteurs bénéficieront de tous les services nécessaires sur place afin d’éviter de les faire circuler dans la communauté et les mettre à risque en pleine pandémie de COVID-19. En addition de Kapuskasing, la Ville de Timmins va pour sa part accueillir 150 évacués.

Ce matin en entrevue à CKGN, l’administration de Kapuskasing a donné une mise à jour supplémentaire sur le sujet. D’après le directeur général de la municipalité Guylain Baril, les membres de la Première Nation ne devraient pas rester longtemps à Kapuskasing. Au départ, les évacués devaient passer environ 10 jours au motel Apollo, mais il est fort possible que ce soit plus tôt. L’entretien intégral avec Monsieur Baril est disponible ci-dessous.