Il faut apprendre à vivre avec le virus selon Denise Dubé

Denise Dubé arborant un sourire
Denise Dubé se dit opposée à la coercition et au contrôle excessif de la population. (Photo : gracieuseté de Denise Dubé)
Sophie Stanké - CINQ - MontréalQC | 17-09-2021

Opposée au vaccin contre la COVID-19 et au passeport vaccinal, Denise Dubé est candidate du Parti populaire du Canada (PPC) aux élections fédérales du 20 septembre 2021. Elle justifie pourquoi elle a choisi de rejoindre ce parti et fait éloge des traitements alternatifs.   

La candidate dans la circonscription électorale de Ville-Marie—Le Sud-Ouest—Île-des-Sœurs dit que le PPC reconnait la COVID-19, mais s’oppose aux mesures sanitaires imposées par les gouvernements, estimant qu’il faut seulement appendre à vivre avec le virus. Madame Dubé évoque l’efficacité des traitements préemptifs prônés par le docteur américain Peter McCullough qui a témoigné au début de l’année sur ses recherches devant le Comité HHS du Sénat du Texas.

Denise Dubé qui a eu les symptômes de la COVID-19 au début de la pandémie s’estime naturellement immunisée et évalue presque à zéro la possibilité de contracter de nouveau ou de transmettre ce virus aux autres. Le chef du PPC Maxime Bernier était écarté des débats électoraux de 2021 par la Commission de débats des chefs parce que le parti ne remplit les critères, soit la représentativité à la Chambre des communes, avoir reçu au moins 4 % au suffrage universel lors des élections générales précédentes ou atteindre au moins 4 % dans les intentions de vote selon les principales firmes nationales de sondage d’opinion.

Denise Dubé était l’invitée d’Info Centre-Ville ce vendredi 17 septembre 2021 :