Géants de la culture : « une compétition injuste »

Un écran de télévision affichant le logo de Netflix en rouge sur un écran noir dans une pièce sombre lègèrement éclairé en rouge
Netflix est l'un des géants visés par les réformes de que veut l'AAAPNB (Photo : Thibault Penin (Unsplash))

L’Association acadienne des artistes professionnels du Nouveau-Brunswick (AAAPNB) et les autres membres de la Coalition pour la culture et les médias demandent au gouvernement fédéral de mieux encadrer les pratiques commerciales des géants étrangers de la culture comme Netflix ou Spotify.

Ils militent afin apporter trois changements : imposer des quotas de contenu canadien et franco-canadien aux géants, leur faire payer des impôts et les obliger à taxer leurs produits.

Jean-Pierre Caissie, le directeur adjoint de l'AAAPNB, soutient qu'il s'agit d'une « compétition injuste » entre diffuseurs canadiens et géants étrangers.

M. Caissie assure que Steven Guilbeault, le ministre du Patrimoine canadien, travaille présentement à l'élaboration de deux projets de loi pour remédier à la situation. Le gouvernement Trudeau doit justement présenter son discours du Trône demain.

Pour écouter l'entrevue avec M. Caissie :

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments