Des nouvelles prometteuses pour les services de dialyse à Chéticamp

Village avec église et bâtiments situé au pieds des montagnes avec une baie en avant plan.
Santé Nouvelle-Écosse explore de nouvelles approches pour les services de dialyse dans la communauté acadienne de Chéticamp. (Photo: Daniel Aucoin)
Daniel Aucoin - CKJM - CheticampNS | 23-11-2021

Depuis déjà quelques années, des patients dialysés et leurs proches demandent que le traitement soit offert à Chéticamp pour éviter de longs voyages. On apprend que Santé Nouvelle-Écosse travaille sur une analyse de rentabilisation pour offrir au moins deux machines de dialyse NxStage dans le cadre de l'agrandissement du Foyer Père Fiset.

Des représentants de la communauté ont formé un comité pour sensibiliser le gouvernement provincial aux difficultés des patients dialysés dans le nord du comté d'Inverness. Dirigé par Darlene Doucet, le groupe plaide aussi pour le droit de recevoir des soins de santé en français.

Selon Darlene Doucet, les deux machines suggérées pour Chéticamp sont différentes de celles qu'on retrouve à l'hôpital d'Inverness. Elle précise que l'analyse de rentabilisation recommande que ces machines soient installées au Foyer Père Fiset avec le soutien médical de l'Unité des soins continus.

Une personne attachée à une machine de dialyse.

Les patients en dialyse de Chéticamp doivent voyager 3 fois par semaine à Inverness pour obtenir des services. (Photo: Google Search)

" Ce que propose l'analyse de rentabilisation répond à trois de nos principales préoccupations. On veut des services de dialyse à Chéticamp et non des traitements à la maison. On veut un soutien médical dans un établissement de santé. On veut des services de santé en français. Ce n'est pas un fait accompli mais c'est prometteur. Nous avons encore un long chemin à parcourir."

Par ailleurs, Mme Doucet souligne que le Comité local reconnait que le besoin de services de dialyse existe partout dans la province, mais ce besoin ailleurs ne comble pas l'importante lacune qui perdure dans le nord du comté d'Inverness. Elle ajoute qu'il importe de se pencher sur les besoins des patients et leurs familles pour qui la lutte est inutilement longue et pénible. Selon les membres du comité, l'isolement rural et la culture acadienne font que la région de Chéticamp est une exception à l'argument de la centralisation des services.

Darlene Doucet, membre du Comité pour des services de dialyse à Chéticamp, était au micro de Radio CKJM pour faire une mise à jour du dossier: