De la république Dominicaine au Québec : Parler Français était mon plus grand obstacle !

La chanteuse de Merengue ,Liraldy La divina ( photo : gracieuseté Liraldy )
La chanteuse de Merengue ,Liraldy La divina ( photo : gracieuseté Liraldy )
David Mezy - CINQ - MontréalQC | 13-10-2021

Quand elle a débarquée au Québec la chanteuse de Merengue venue de la république dominicaine nous confie avoir été confrontée à de nombreux obstacles. Mais communiquer avec les québécois était devenu comme un véritable défi pour Liraldy la divina...

Cette chanteuse de merengue , qui adore Jenifer Lopez, en débarquant au Québec avait des rêves pleins la tête et une passion débordante pour la musique . Mais pour réussir à s'intégrer, il fallait qu'elle gagne un combat : Celui de pouvoir communiquer en Français , qui n'est pas sa langue de prédilection. Pour jouer les concerts dans un pays multi culturel, Liraldy la divina a compris qu' il fallait vite apprendre cette langue qui est le dénominateur commun des artistes de toutes les communautés culturelles au Québec.

Prononcer les mots n'est pas toujours facile encore moins construire des phrases, sourit Liraldy. Mais elle est une battante et consciente de sa soif de s'intégrer , elle s'est inscrite à des cours de francisation. Et depuis , elle avoue avoir gagné ce pari et profiter au maximum de cette langue pour reprendre même en Français la chanson je l’aime à mourir de Francis Cabrel.

Si elle se plaint du manque d'ouverture des grands médias québécois qui ne diffusent pas assez leurs chansons, elle est reconnaissante quand même d'avoir été nominée à plusieurs reprises aux latin Awards au Canada et avoir trainée son talent dans plusieurs grandes salles de spectacle du Québec notamment à la place des arts.

Liraldy la divina a exhorté par la même occasion les artistes hispanophones à l'importance de comprendre et bien parler le français ici pour mieux s'intégrer à la vie culturelle et artistique .

David Mezy a rencontré Liraldy La divina.